Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC)

Une gestion contractuelle et volontaire

En France, l’Etat a choisi de privilégier une gestion concertée avec les acteurs locaux, qui repose sur l’engagement volontaire (sous forme de contrat ou de charte) des propriétaires et usagers du site.


LES MESURES AGRO-ENVIRONNEMENTALES ET CLIMATIQUES (MAEC)

Pour les agriculteurs exploitants les surfaces du site, les MAEC proposent d’adapter leurs pratiques agricoles aux enjeux environnementaux identifiées sur leurs parcelles. Les MAEC ont pour objectifs de favoriser et inciter des pratiques extensives sur les prairies de fauche et les prairies pâturées (fertilisation, chargement, dates de fauche…) pour maintenir des habitats favorables aux oiseaux. En contrepartie de leur engagement pour 5 ans, les exploitants reçoivent une aide prédéfinie pour compenser les surcoûts et les pertes de rendement.
Avant même, la validation du DOCOB, par système dérogatoire, des MAE ont pu être proposées aux agriculteurs de ce site. Ainsi, depuis 2009, 14 exploitants se sont engagés, en contractualisant 150 ha de prairies.
Désormais avec le nouveau dispositif MAEC, les agriculteurs intéressés peuvent souscrire un contrat MAEC à enjeu localisé dès 2016. En effet, la Communauté de communes a déposé un Projet Agro-Environnemental et Climatique (PAEC) qui a été retenu par le Conseil Régional gestionnaire du dispositif avec la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine permettant d’ouvrir le site Natura 2000 à la contractualisation de MAEC.


Dans le but de poursuivre la dynamique engagée, le PAEC permet :

  • Aux agriculteurs ayant contractualisé depuis l’année 2008 de s’engager dans les nouvelles mesures MAEC proposées pour répondre aux enjeux du territoire, 
  • Aux agriculteurs souhaitant changer leurs pratiques de trouver un accompagnement technique et financier afin d’améliorer sur le long terme leur performance environnementale.